Liens d'accessibilité

L’un des plus gros armateurs au monde va éviter le golfe d’Aden


L’un des plus gros armateurs au monde, A.P. Moller-Maersk, a annoncé qu’une partie de ses navires marchands éviterait dorénavant le golfe d’Aden, infesté par les pirates, et gagnerait l’Atlantique en contournant l’Afrique du Sud. La mesure concerne une cinquantaine de pétroliers qui ne sont pas suffisamment rapides pour espérer échapper aux vedettes des pirates opérant au large de la Somalie. On chiffre à 17 environ le nombre de vaisseaux actuellement aux mains des pirates, qui retiennent également en otage 300 membres d’équipage.

Par ailleurs, la Russie a annoncé aujourd’hui qu’elle allait renforcer sa présence dans les eaux au large des côtes somaliennes. Selon l’agence Novosti, qui cite l'amiral Vladimir Vysotsky, déployer des navires dans la région est nécessaire pour lutter contre les actes de piraterie croissant. Le contre-torpilleur Nieoustrachimi patrouille déjà le golfe d’Aden, de même que des bâtiments d’autres flottes, telles que celles des États-Unis et de l’Inde.

Entre-temps, des responsables de pays arabes riverains de la mer Rouge se sont réunis aujourd’hui au Caire, en Egypte, pour étudier les moyens de lutter contre la piraterie au large de la Somalie. L’Egypte redoute justement que les attaques ne découragent les sociétés de transport maritime d’emprunter le canal de Suez, l’une des principales source de revenus du gouvernement.

XS
SM
MD
LG