Liens d'accessibilité

Affaire Politkovskaïa : le procès des personnes inculpées en rapport avec le meurtre de la journaliste russe se tiendra à huis clos


En Russie, le juge présidant le procès des assassins présumés de la journaliste d’Anna Politkovskaïa, tuée en 2006, est revenu sur sa décision d’ouvrir les audiences à la presse et au public. Le juge Evgueni Zoubov a dit avoir opté pour le huis clos après que des membres du jury ont avoué avoir trop peur de pénétrer dans le tribunal en présence des médias.

Un avocat de la famille de Mme Politkovskaïa a exprimé sa déception, de même que les avocats à la défense. Le rédacteur en chef de Novaia Gazeta, Dmitri Mouratov, a quant à lui qualifié cette décision de « honteuse », disant qu’elle empêcherait la société d’en savoir plus sur le meurtre de la journaliste, pas encore élucidé.

Rappelons que Politkovskaïa avait été tuée par balles devant l’immeuble où elle habitait à Moscou. C’était une critique notoire de l’ancien président Vladimir Poutine, et elle avait accusé l’armée russe d’avoir commis de graves violations des droits de l'homme lors de ses opérations dans la république sécessionniste de Tchétchénie.

Les trois accusés dont le procès s’est ouvert démentent toute responsabilité dans l’affaire. Il s’agit de deux Tchétchènes, frères de l’assassin présumé, qui auraient surveillé les mouvements de la journaliste le jour de son meurtre, et d’un ancien agent de police de Moscou.

On pense que l’assassin a quitté le pays ; le cerveau de l’attentat n’a jamais été identifié.

XS
SM
MD
LG