Liens d'accessibilité

RDC : les rebelles de Nkunda étendent leur contrôle au Nord-Kivu


La situation demeure toujours préoccupante dans l’Est de la RDC, où se poursuivent les combats. Selon la Mission de l’Onu en RDC (Monuc), les derniers affrontements se sont déroulés dans la ville de Nyanzale, une localité de la province du Nord-Kivu. La rébellion de Laurent Nkunda a renforcé son contrôle de la ville avoisinante de Kiwanja, repoussant les milices Mai Mai pro-gouvernementales. Un sommet consacré au Congo se tient vendredi au Kenya. Parmi les dignitaires attendus à cette rencontre figurent le secrétaire Général de l’Onu, Ban Ki-Moon, et les présidents de la RDC et du Rwanda.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, fait état de « massacres sélectifs » d’une centaine de jeunes gens à Kiwanja, par le Conseil national de défense du peuple (CNDP) du général déchu Laurent Nkunda. Ces jeunes gens sont accusés de complicité avec les miliciens Mai-Mai pro-gouvernementaux qui avaient occupé cette localité, a expliqué M. Paluku. « Les Mai-Mai sont allés attaquer le CNDP le mardi mais, curieusement, dans sa représaille, le CNDP s’est plutôt attaqué aux populations civiles », a dit le gouverneur du Nord-Kivu.

Le CNPD a démenti avoir massacré des jeunes à Kiwanja. « Les Mai-Mai, les PARECO et les FARDC ont investi la localité de Kiwanja, ils se sont cahés dans les habitations de la population, où ils ont commencé à commettre des massacres; ils ont également commis des viols, a déclaré, de son côté, le porte-parole des rebelles de Nkunda, Bertrand Bizimwa.

XS
SM
MD
LG