Liens d'accessibilité

L’Amérique latine réagit favorablement à l’élection de Barack Obama



L’élection de Barack Obama comme président des Etats-Unis suscite des réactions favorables en Amérique Latine. Les leaders de la région expriment l’espoir qu’il s’intéressera davantage aux pays voisins du Sud des Etats-Unis.

Après son accession à la Maison Blanche en l’an 2000, le président sortant George Bush avait promis une nouvelle ère d’engagement de Washington en Amérique Latine. Mais les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis ont forcé le gouvernement américain à focaliser son attention sur le monde musulman et les guerres en Irak et en Afghanistan. Les leaders latino-américains espèrent que les nouvelles préoccupations économiques de Washington conduiront Barack Obama à coopérer davantage avec eux, au niveau du commerce notamment.

La présidente du Chili Michelle Bachelet a identifié d’autres possibles domaines d’entente avec le prochain chef de l’exécutif américain. « Je sais que ses principales préoccupations sont la justice sociale, l’égalité des chances et les thèmes du changement et de l’espoir », a déclaré Mme Bachelet.

Les leaders gauchistes d’Amérique Latine, comme le président vénézuélien Hugo Chavez et le leader bolivien Evo Morales, souhaitent, eux, un changement de ton entre Washington et les pays opposés au capitalisme pur et dur. Le président Morales a émis le vœux que M. Obama puisse lever l’embargo économique contre Cuba et retirer les troupes américaines de certains pays.

Pour sa part, le président du Brésil, Ignacio Lula Da Silva, estime que l’élection de Barack Obama va donner de l’espoir et de la fierté aux nombreux latino-américains qui sont eux aussi d’origine africaine.

XS
SM
MD
LG