Liens d'accessibilité

Optimisme mesuré au Proche Orient après l’élection d'Obama


Dans les rues du Caire, en Egypte, tout comme ailleurs dans le monde arabe, les gens semblent enchantés par l’élection du démocrate Barack Obama à la Maison Blanche, même si au Liban ou dans le Golfe persique, certains semblent éprouver une certaine appréhension.

Les commentateurs défilant sur la chaîne de télévision Al Jazeera semblaient pratiquement jubilants. Nombre d’entre eux ont qualifié l’élection de M. Obama de « positive pour le monde arabe. » Le journal gouvernemental syrien Techrine affirme dans un éditorial: « n’importe quel président sera meilleur que George W. Bush, et n’importe quelle administration sera meilleure que la sienne.»

Un habitant de la ville de Dakalia en Egypte, Ahmed Fathi, écrit sur le site Internet de la chaîne de télévision Al Arabiya : « Dieu bénisse Obama. Il est une bonne chose pour le monde et il résoudra ses problèmes, Inch Allah. » Par contre, une libanaise chrétienne, Leyla, affirme que ni elle, ni son entourage, ne sont particulièrement enthousiasmés par la victoire de M. Obama. Ils espèrent seulement qu’il sera OK.

Mustapha Ghalayini, Libanais installé au Koweït, estime que les Koweïtiens sont contents de la victoire d’Obama, même s’ils ne pensent pas qu’il servira particulièrement les intérêts du monde arabe. « Le peuple koweïtien ne pense pas qu’Obama aidera vraiment les Arabes, mais il se dit que ce sera une nouvelle expérience pour les Arabes et le reste du monde », souligne M. Ghalayini.

« Pour certains pays du Golfe, surtout l’Arabie Saoudite et ceux qui préfèrent traiter avec la famille Bush et les républicains, ce n’est pas un moment agréable à passer. Ils préfèrent traiter avec les républicains et non les démocrates, car les démocrates insistent sur la démocratie et les droits de l’homme ; des questions ne sont pas très bien accueillies dans des pays tels que l’Egypte et l’Arabie Saoudite » explique Oraib Ghantawi, directeur du centre Al Quds pour les études politiques à Amman en Jordanie.

Le docteur Essam El Aryan, le leader des Frères musulmans, principal groupe d'opposition en Egypte, estime, de son côté, que la victoire de M. Obama est une chose positive pour les Arabes et le monde islamique. « Je félicite M. Obama et cela a été une très grande victoire pour lui et aussi pour le peuple américain et je croie que cela sera une grande victoire pour le monde entier s’il peut changer l’Amérique et changer le monde » a expliqué le docteur Essam al Aryan.

« Je pense qu’après les massacres de l’administration de M. Bush fils, une nouvelle ère s’ouvre pour les Arabes et le monde arabe en ce qui concerne leurs relations avec les États-Unis. Nous espérons que M. Obama peut changer la stratégie de l’Amérique vis a vis des Arabes et du monde islamique et surtout garder sa promesse de se retirer d’Irak et d’adopter une nouvelle approche sur la question palestinienne et troisièmement, cesser le soutien, depuis plus de 60 ans, des anciennes administrations aux tyrans des mondes arabe et islamique et mettre fin à l’appui aux dictatures », poursuit le docteur Essam al Aryan.

En dépit de l’optimisme affiché par la presse arabe, le quotidien panarabe Al Hayat publiait quand même une caricature montrant un Israélien menaçant un Arabe d’un revolver, en plaisantant : « Pile, c’est Obama, et nous gagnons. Face, c’est McCain, et vous perdez ; » Une façon de dire qu’a son avis, aucun des deux candidats ne sera vraiment favorable au monde arabe.

XS
SM
MD
LG