Liens d'accessibilité

L’Afrique en liesse après l'élection de Barack Obama


La victoire de Barack Obama dans la course à la Maison Blanche a été accueillie avec liesse au Kenya, pays d'origine de son défunt père. La famille paternelle du président élu vit dans l'Ouest du pays et les Kenyans considèrent Obama comme un des leurs. « En tant que pays, nous sommes très fiers de son succès, à cause de ses racines kenyanes. Par conséquent, j'ai le plaisir d'annoncer que demain, 6 novembre 2008, sera un jour férié pour permettre aux Kenyans de célébrer l'exploit historique du président élu Barack Obama », a proclamé le président kenyan Mwai Kibaki.

La joie est particulièrement intense dans le village de Kogelo, où habite la famille paternelle du prochain président américain. « Les gens sont tellement contents et excités. On fait la fête. On tue des vaches, des chèvres, des moutons. Vraiment, les gens vont se régaler pour célébrer la victoire de Barack », a dit Said Obama, demi-frère du président élu.

« C'est une bonne leçon. Nous avons eu nos problèmes en janvier et février, après avoir détraqué notre système électoral et le processus de décompte des voix. La leçon est que nous n’avons pas besoin de voler des voix, de pratiquer la discrimination contre les communautés…ce qui a été fait », a souligné Njeri Kabeberi, directrice du Centre national kenyan pour le multipartisme.

De l’ancien président Nelson Mandela aux ouvriers, les Sud-africains sont ravis de la victoire du sénateur démocrate Barack Obama. Nelson Mandela a adressé une lettre au président américain élu dans laquelle il l’a invité à inclure la lutte contre la pauvreté et les maladies dans le monde dans son agenda.

Même son de cloche du côté d’un Sud-africain, Busani, qui souhaite que Barack Obama puisse aider l’Afrique à bénéficier d’un traitement plus juste dans les accords commerciaux internationaux. Gwen, une Sud-africaine âgée de 67 ans, qui a vécu aux Etats-Unis alors que le président John F. Kennedy était président, dit que le discours du sénateur Obama d’hier, au cours duquel il a accepté le verdict des urnes lui a rappelé Mr. Kennedy. « J’étais émue », a-t-elle confié.

« C’était intéressant de suivre son discours hier. C’était une très très belle élection », a déclaré, de son côté, le nouveau président zambien Rupiah Banda. Comme tant d’autres, son homologue sud-africain Kgalema Motlante a passé sa soirée devant son téléviseur. Son message de félicitation au président américain élu a été diffusé une heure seulement après la victoire du sénateur Obama. Mr. Motlante a déclaré qu’il espère que Barack Obama encouragera le changement en Afrique. Un changement dans lequel les Africains peuvent aussi croire comme les Américains, a-t-il dit.

XS
SM
MD
LG