Liens d'accessibilité

Présidentielles américaines : la diaspora africaine préoccupée par l’économie, la santé et l’Irak


L’économie continue de dominer la campagne électorale pour les présidentielles américaines du 4 novembre. Le candidat républicain John McCain et son rival démocrate Barack Obama multiplient les meetings dans les Etats-clé pour exposer leurs programmes respectifs.

Pour nombre d’Africains, citoyens américains depuis une génération, la crise financière, la santé et la guerre en Irak sont au premier plan. « Tout le monde pense à l’économie. Les nouvelles sont sans précédent. Le marché est planétaire et nulle part on ne voit d’embellie. Le consommateur se serre la ceinture. Les épargnants sont préoccupés par leurs dépôts en banque », explique Leykoun Brouk, conseiller financier à Alexandria, en Virginie, dans la banlieue de Washington. D’origine éthiopienne, Brouk dit que ses clients africains sont inquiets pour leur emploi et leur avenir.

Les consommateurs, tout comme les entreprises, font les frais, en ce moment, du resserrement du crédit : beaucoup de banques sont réticentes à prêter. Cela affecte les gens qui veulent acheter un logement ou renégocier leurs prêts, quand ils sont assortis de taux d’intérêt trop élevés. « Nos clients sont des gens qui veulent acheter un bien immobilier ou refinancer leur prêt. Le problème est que si ces clients rencontrent des difficultés pour signer leur contrat, tout est bloqué de notre côté aussi », fait remarquer Habte Ghebre, agent immobilier d’origine érythréenne basé à Silver Spring, dans le Maryland.

Américain d’origine éthiopienne, Yared Mamo est co-propriétaire d’un établissement vendant des plats à emporter dans le centre de Washington. L’avenir l’inquiète. « Chaque fois que les prix de l’alimentation montent, on évite de les répercuter sur le clients, mais survivre dans ces conditions devient de plus en plus dur », souligne-t-il.

Naturalisé américain, Enos-Edu est originaire du Ghana et PDG d’une entreprise de sécurité. Sa préférence, dans ces élections, va au parti républicain. Il estime que les républicains sont meilleurs pour les affaires, la défense nationale et les valeurs morales.L’agent immobilier Habte Ghebre, lui, souhaiterait que le sénateur Barack Obama, le candidat démocrate l’emporte. Ce serait un bon exemple pour sa fille, dit-il, car cela lui montrerait, que si l’on travaille dur, rien n’est impossible aux Etats Unis quels que soit sa race, son sexe ou sa religion.

XS
SM
MD
LG