Liens d'accessibilité

Election présidentielle sous haute sécurité en Zambie


Les Zambiens se rendent aux urnes aujourd’hui pour élire un successeur au président Levy Mwanawasa décédé en août. Les deux principaux candidats, à savoir le président intérimaire Rupiah Banda et le leader de l’opposition Michael Sata, font de la redynamisation de l’économie une priorité. L’homme d’affaires Hakainde Hichelema et le général à la retraite Godfrey Miyanda sont également en lice. Durant la campagne électorale, M. Banda s’était présenté comme celui à même de poursuivre la politique du défunt président Mwanawasa favorable aux affaires. Sata se veut le défenseur de la cause des pauvres.

L’opposition redoute que les bulletins de vote excédentaires donnent lieu à la fraude. Toutefois, la commission électorale indépendante assure que tout a été mis en œuvre pour que le scrutin soit libre et transparent. Aucune violence en rapport avec les élections ne sera tolérée, a averti, de son côté, le chef d’état-major de l’armée zambienne. La police a été mise en état d’alerte maximun pour cette présidentielle.

Claude Kabemba de l’Institut électoral de l’Afrique Australe se dit optimiste que le perdant de la présidentielle zambienne acceptera son sort si le scrutin est transparent. « Le peuple zambien n’est pas facilement sollicitable pour une violence qui ne se justifie pas », a-t-il souligné.

XS
SM
MD
LG