Liens d'accessibilité

RDC : Le CNDP de Laurent Nkunda proclame une trêve unilatérale


A la suite de leur offensive lancée dimanche, les rebelles du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) de Laurent Nkunda campent aux portes de Goma dans l’Est de la RDC. Les Casques bleus avaient eu recours aux hélicoptères de combat pour stopper leur avancée.

Le personnel expatrié des organismes humanitaires et de la MONUC a été évacué de Goma et la ville a été désertée par des dizaines de milliers de civils. Selon le gouverneur du Nord Kivu, Julien Paluku, les troupes gouvernementales, les FARDC, sont toujours sur place, mais la panique se répand rapidement.

Joint par notre confère Thoma Kamilindi du service kinyarwanda de la VOA, Laurent Nkunda dit avoir décrété un cessez-le-feu unilatéral. « Nous avons décidé d’arrêter là où nous sommes afin de donner encore une chance à la paix, à la résolution pacifique de notre lutte », a expliqué le général Nkunda.

Le gouvernement de Kinshasa a dépêché à Kigali une délégation dirigée par le nouveau ministre des affaires étrangères, Alexis Tambwe Mambwa, pour demander une rencontre au sommet entre les présidents rwandais et congolais. Kigali a opposé une fin de non recevoir à cette requête disant que ce qui se passe dans l’Est du Congo est une affaire congolo-congolaise. « Si on a décidé de choses qu’on ne met pas en pratique, à quoi bon continuer d’en ajouter d’avantage chaque fois ? », a demandé le conseiller du président rwandais Paul Kagame pour les Grands Lacs, Joseph Mutaboba.

Pour sapart, le Conseil de sécurité de l’Onu a condamné, mercredi, à l’unanimité, l’offensive du CNDP. Face à cette situation, l’Union européen a dépêché, à Kinshasa, son commissaire pour l’Aide au développement, Louis Michel, et les Etats-Unis la secrétaire d’Etat adjointe chargée des Affaires africaines, Jendayi Frazer.

XS
SM
MD
LG