Liens d'accessibilité

Washington appelle à la fin des hostilités dans l’Est de la RDC


Le gouvernement américain se dit très inquiet de la recrudescence des combats et de la détérioration de la situation humanitaire au Nord Kivu. Une porte-parole du département d’Etat, Joanne Moore, a appelé tous les groupes armés à cesser les hostilités. Elle a réitéré le soutien des Etats-Unis à la Mission des Nations unies au Congo (MONUC). Washington, a-t-elle ajouté, étudie les moyens de renforcer la protection du personnel de la MONUC et des milliers de civils pris dans les combats.

A New York, le patron de la MONUC, Alan Doss, a dressé un tableau plutôt sombre de la situation au Nord Kivu. Il a réitéré l’engagement de l’Onu à assurer la protection des populations civiles de la région. M. Doss a appelé le Conseil de sécurité de l’Onu à envoyer des renforts de Casques bleus en RDC.

Les derniers combats étaient particulièrement intenses autour de Rutshuru, à 10 km au nord de Goma. Lundi et mardi, les Casques bleus ont eu recours aux hélicoptères de combat pour empêcher les rebelles du général Laurent de poursuivre leur marche vers Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Un climat de psychose s’est installé dans cette ville. Les gens se terrent chez eux, les magasins sont restés fermés, rapporte Me Dunya Ruyenzi de PHD, une ONG de défense des droits de l’Homme basée à Goma.

XS
SM
MD
LG