Liens d'accessibilité

Nouveau commandement pour les missiles nucléaires de l’US Air Force


L'armée de l'Air américaine a annoncé vendredi la création d'un nouveau commandement regroupant le contrôle de ses missiles et de ses bombardiers nucléaires.

Cette décision est en partie motivée par des erreurs commises récemment dans la gestion de la force nucléaire américaine. L'an dernier, un bombardier chargé de missiles de croisières nucléaires avait survolé les Etats-Unis. Par ailleurs, en mars, le Pentagone s’est rendu compte que des composants d’armes nucléaires avaient été envoyés par erreur à Taiwan en 2006.

Officiellement, on avait attribué ces incidents au laxisme qui avait gagné l'US Air Force, chargée de gérer deux des trois composantes de la force de dissuasion nucléaire américaine. Le troisième volet de cette force, soit les sous-marins équipés de systèmes de lancement de missiles nucléaires, est lui contrôlé par la marine américaine.

Il est temps de reprendre la situation en main, a fait valoir le secrétaire américain à l'armée de l'Air, Michael Donley. « Les changements auxquels nous procédons aujourd’hui nous aiderons à nous concentrer sur cette question quels que soient les autres changements apportés aux missions de l’armée de l’Air, et quelle que soit l’ampleur du programme nucléaire » a fait valoir M. Donley.

L’armée de l’Air a déjà pris un certain nombre de mesures pour éviter de nouveaux incidents, jusqu’à ce que le nouveau commandement devienne opérationnel en septembre 2009.

A noter qu’une commission chargée d’étudier la gestion des composants nucléaires américains avait recommandé de les intégrer à deux autres commandements – ceux pour l’espace et pour l’espace virtuel. Mais le secrétaire américain à l'armée de l'Air affirme avoir conclu, de concert avec d’autres responsables, que les armes nucléaires devraient bénéficier d’un commandement propre. Selon M. Donley, ces armes extrêmement importantes et dangereuses méritent une attention accrue.

XS
SM
MD
LG