Liens d'accessibilité

Présidentielles américaines: le vote des Etats-clé déterminera l’issue du scrutin


Le candidat démocrate Barack Obama et son rival républicain John McCain font maintenant le forcing dans les quelques Etats clé qui détermineront le vainqueur des présidentielles du 4 novembre.

Les Etats en question sont: la Pennsylvanie, la Virginie, l’Ohio, le Michigan et le Colorado entre autres. Barack Obama et John McCain s’y donnent à fond, dans l’espoir de modifier à leur avantage de la carte électorale des Etats-Unis. Les républicains prédominent traditionnellement dans le Sud profond et les Etats des grandes plaines du centre du pays. Les démocrates sont forts dans le Nord-Est, le long de la Cote du Pacifique et dans les Etats du centre proche de la frontière canadienne. « Chaque candidat dans notre pays très polarisé a, au départ, un certain nombre d’Etats qui lui sont favorables et d’autres où il devrait normalement perdre », explique Curtis Gans, spécialiste de sciences politiques à American University, à Washington.

Cette situation oblige Barack Obama et John McCain à se concentrer sur ce qu’on appelle dans le langage politique américain les « Swing States », c’est-à-dire les Etats changeants, qui peuvent soutenir l’un ou l’autre des candidats, selon les impératifs du moment. « Sur les 50 Etats, une quarantaine sont presque attribués à l’avance. Et nous pouvons les identifier dès maintenant. D’où l’accent mis sur 10 Etats où la course à la Maison Blanche est vraiment compétitive. Certains d’entre eux sont carrément à prendre… et peuvent basculer dans l’un ou l’autre camp. A mon avis, l’Ohio et la Virginie sont dans cette catégorie. D’autres penchent clairement dans un sens ou dans l’autre », souligne le professeur Larry Sabato, directeur du centre politique de l’université de Virginie.

Les tous derniers sondages donnent Barack Obama gagnant dans les Etats suivants: la Pennsylvanie, l’Ohio, le Michigan et l’Indiana. Il mène aussi au Nevada, au Colorado et en Caroline du Nord, des Etats qui ont plutôt vote républicain lors des 2 dernières présidentielles. Mais en dépit de l’avance du candidat démocrate, les experts politiques rappellent que le vainqueur des présidentielles du 4 novembre sera le candidat à même d’obtenir la majorité requise au collège électoral, où chaque Etat a un nombre déterminé de voix. « Au niveau de la stratégie électorale, le chiffre le plus important est 270. C’est le nombre de grands électeurs qui vous donnera la victoire aux présidentielles », affirme le professeur Johnson », explique Dennis Johnson, expert politique de l’université George Washington dans la capitale fédérale.

A preuve, on peut perdre l’élection, même après avoir obtenu plus de suffrages à l’échelle nationale, si on ne l’emporte pas dans assez d’Etats pour franchir la barre fatidique de ces 270 voix. Le candidat démocrate Al Gore en a fait l’amère expérience aux présidentielles de l’an 2000 remportées par le président Bush.

XS
SM
MD
LG