Liens d'accessibilité

Le maire de New York pourra briguer un troisième mandat


Le conseil municipal de la ville de New York a adopté une mesure qui ouvre la voie à un troisième mandat du maire Michael Bloomberg.

Par 29 voix contre 22, au terme de deux heures de débats vifs, parfois même houleux, les élus municipaux ont décidé d’abroger une loi actuellement en vigueur, qui interdit de rester à la tête de la mairie pour plus de deux mandats consécutifs de quatre ans.

M. Bloomberg, un milliardaire qui avait fondé l’agence d’informations financières qui porte son nom, avait annoncé début octobre qu’il souhaitait briguer un troisième mandat, son second s’achevant en 2009, au motif de sa connaissance des dossiers qui le rend plus apte que quiconque à gérer New York, frappée de plein fouet par la crise de la haute finance à Wall Street.

« Au fur et à mesure que notre situation économique devient plus instable, la question pour moi est beaucoup moins d’ordre théorique que pratique. En termes pratiques, gérer cette crise financière tout en renforçant les services de base tels que l’éducation et la sécurité publique est un défi que je veux relever pour le peuple de New York » avait expliqué M. Bloomberg.

Le maire de New York est puissant et populaire, mais cette volonté de modifier la loi pour rester au pouvoir a suscité de vives réactions. Dans les années 1990, des referendums avaient confirmé à deux reprises la limite des deux mandats consécutifs, et nombre de New-Yorkais font valoir que c’est aux habitants de la ville, et non pas au Conseil municipal, de trancher sur la question. Un point de vue partagé par plusieurs conseillers municipaux.

« Si vous faites cela, vous sapez l’influence des gens qui votent pour vous, parce qu’ils se sont déjà exprimés sur la question. Laissez-les gens décider » a affirmé le conseiller municipal Charles Barron.

Près d’un tiers des membres du conseil auraient du obligatoirement renoncer à se représenter si la loi sur les deux mandats consécutifs avait été maintenue. Tout comme M. Bloomberg, ils peuvent tous maintenant briguer un troisième mandat.

XS
SM
MD
LG