Liens d'accessibilité

Des doutes persistent sur la fiabilité du vote électronique


Ce système de vote à l'aide de systèmes informatiques permet aux autorités de procéder plus rapidement au décompte des votes, mais il cause des problèmes qui, de l’avis de certains experts, pourraient saper la confiance du public dans le système électoral.

On se rappellera que les bulletins de vote en papiers ont été très critiqués à la suite du dépouillement controversé en Floride qui a permis à George Bush d’accéder à la présidence américaine en 2000. Résultat: en 2004, un certain nombre d’Etats avaient abandonné ces bulletins en faveur de votes électroniques. Une décision qui a suscité de nouveaux problèmes. On pourrait croire que les ordinateurs à écran tactile représentent le progrès. Mais Gary Kalman, analyste du Groupe de recherche sur l’Intérêt public aux Etats-Unis, exprime des doutes.

« Avec un grand nombre de ces machines, il est très difficile, sinon impossible, de vérifier les résultats. Donc s’il y a des objections et un recompte, tout ce qu’on peut faire, c’est regarder ce que la machine dit. Si la machine a commis une erreur, impossible de vérifier ou d’utiliser une autre option pour déterminer si oui ou non la machine a fait son travail » explique en substance M. Kalman.

Certes les responsables électoraux sont formés au maniement des machines de vote électronique, notamment dans le Maryland. Et de nombreuses mesures ont été prises pour assurer l’intégrité des scrutins. Néanmoins, des doutes persistent sur la fiabilité de ces machines, ce qui pousse certains observateurs à réclamer des alternatives.

« Ecoutez, tout ordinateur peut être manipulé. C’est pour cela qu’il faut avoir un second exemplaire des votes sur papier. Mais je pense qu’on a procédé à de nombreux essais et réalisé de nombreuses études qui montrent que le vote électronique, appuyé par un bulletin de vote imprimé, est un système aussi fiable que possible » explique le professeur Benjamin Ginsberg de l’Université John Hopkins ici à Washington.

En faisant en sorte que les ordinateurs impriment chaque vote, on permettrait à l’électeur de vérifier que sa volonté a été correctement enregistrée par la machine. Mais la plupart des machines de vote électroniques ne sont pas en mesure d’imprimer des reçus et acheter de nouvelles machines coûterait très cher aux Etats de l’Union, ou encore aux comtés dans ces Etats.

XS
SM
MD
LG