Liens d'accessibilité

Présidentielles américaines: un moment léger dans la campagne, qui s’intensifie dans les Etats-clé


Les deux principaux candidats à la Maison Blanche, à savoir le Républicain John McCain et le démocrate Barack Obama, étaient à pied d’œuvre aujourd’hui dans quelques-uns des Etats traditionnellement favorables au parti républicain. C’est le cas notamment de la Virginie, où Barack Obama a fait campagne aujourd’hui et où son avance sur McCain, dans les sondages, est estimée à près de 8 points. John McCain, lui, a tenu des meetings électoraux en Floride, autre état conservateur, où il est mené de près de 5 points.

La campagne électorale a connu un moment de détente hier soir, lorsque les deux candidats à la Maison Blanche ont pris part à un dîner de levée de fonds de l’archidiocèse catholique de New York. Tradition politique new yorkaise – ce dîner honore Al Smith, un catholique qui avait brigué, sans succès, la présidence américaine il y a 80 ans. C’est une rencontre où seules les discours humoristiques sont permis.
« Communiqué d’importance majeure: les choses s’accélèrent dans ma campagne et – oui cela est vrai ! – ce matin, j’ai limogé l’ensemble de mes principaux conseillers. Toutes leurs responsabilités seront maintenant assumées par quelqu’un s’appelant « Joe le plombier », a lancé John McCain, suscitant un fou rire de l’assistance

Le plombier en question, un habitant de l’Ohio, avait interrogé Barack Obama au sujet de sa politique fiscale lors d’un meeting électoral. Et les deux candidats l’ont invoqué à plusieurs reprises dans leur débat de mercredi.

Après coup d’œil à l’assistance, Barack Obama y allé à son tour. « Il n’y a aucune autre foule en Amérique dont la compagnie me ferait autant plaisir », a-t-il déclaré; une allusion oblique aux allégations de la colistière de John McCain, le gouverneur de l’Alaska Sarah Palin, selon lesquelles Obama se prélasse en compagnie d’individus considérés autrefois comme des terroristes ici aux Etats-Unis.

Tous comme l’assistance, les deux candidats ont ri de leurs bons mots respectifs. Ils ont aussi fait état de leur respect mutuel. « Les adversaires politiques peuvent parfois avoir du mal à reconnaître ce qu’il a de meilleur en l’autre, mais j’ai vu cet homme sous son meilleur jour, j’admire sa grande compétence, son énergie et sa détermination », a déclaré John McCain au sujet de Barack Obama ; ce auquel le sénateur de l’Illinois a répondu : « Je l’ai dit avant et je pense qu’il importe de le répéter ici : très peu d’entre nous ont servi ce pays avec autant de dévouement, d’honneur et de distinction que le sénateur McCain.»

XS
SM
MD
LG