Liens d'accessibilité

Economie: le gouvernement fédéral prendra une participation au capital de certaines banques, a fait savoir le président Bush


Les marchés financiers mondiaux ont continué de réagir positivement au lendemain des efforts gouvernementaux coordonnés en vue de remettre à flot les institutions financières et dégeler l’accès au crédit. Le président Bush a annoncé, aujourd’hui, de nouvelles mesures d’urgence en faveur du système bancaire américain.

S’exprimant avant l’ouverture des marchés financiers américains, le chef de l’exécutif américain a annoncé que gouvernement fédéral injectera jusqu’à 250 milliards de dollars dans les banques privées en rachetant une partie de leurs actions.

« Ces nouveaux capitaux permettront aux banques en bonne santé de poursuivre leurs prêts aux entreprises et aux consommateurs. Ils aideront les banques en difficultés à boucher les trous créés par les pertes provoquées par la crise financière, afin qu’elles puissent reprendre les prêts, ce qui relanceraient la création d’emplois et la croissance économique », a déclaré le président Bush.

Autres initiatives annoncées par le chef de l’exécutif américain : le gouvernement garantira la plupart des nouveaux prêts consentis par les banques dont les dépôts sont assurés, de même qu’il aidera les entreprises à financer leurs opérations quotidiennes. Toutes ces mesures sont temporaires et ne visent pas à remplacer l’économie de marché, mais plutôt à la préserver, a insisté le chef de l’exécutif américain. Les fonds proviendront de l’enveloppe de 700 milliards de dollars approuvée par le Congrès et promulguée par le président Bush.


La crise financière continue d’être le centre d’intérêt des deux principaux candidats à la Maison Blanche. Le républicain John McCain a présenté, aujourd’hui, un nouveau plan visant à aider les Américains à traverser cette période difficile. S’adressant à des partisans en Pennsylvanie, M. McCain a assuré que son projet éliminera l’impôt sur les allocations chômage et aidera les retraités à préserver leurs économies. Il a réitéré sa proposition d’amener le gouvernement à remplacer les hypothèques douteuses par des prêts à des conditions plus favorables, qui permettraient aux Américains en difficulté de conserver leur maison.

Hier, le candidat démocrate Barack Obama a présenté son propre plan dans l’Etat de l’Ohio, appelant à l’allègement temporaire des impôts pour les entreprises créant des emplois aux Etats-Unis. M. Obama a aussi proposé le gel temporaire des mesures d’éviction décidées par les banques contre les clients incapables de rembourser leurs hypothèques.

Selon les derniers sondages d’opinion, Barack Obama conserve une longueur d’avance sur John Mccain chez les électeurs alors que la crise économique continue de dominer la campagne électorale.

Les dispositions prises par les Etats Unis s’apparentent à celles qui ont été mises en place à partir d’hier, par les gouvernements de la zone Euro. Ils se sont engagés à mobiliser environ 2 000 milliards de dollars pour venir au secours de leurs banques.

XS
SM
MD
LG