Liens d'accessibilité

Cameroun : plus 15 000 « relais communautaires » à l’assaut du paludisme


Le Cameroun a décidé de prendre à bras le corps le paludisme, une maladie qui compte pour 40 à 45 % des consultations médicales, 40% des décès des enfants de moins de cinq ans et 35 à 40% des décès dans les formations sanitaires. L’ambition est de réduire de 50% la prévalence du paludisme dans le pays d’ici 2010. A cette fin, plus de 15 000 « relais communautaires » ont été formés et déployés dans les 1500 aires de santé du Cameroun pour une prise en charge à domicile des cas de paludisme.

Ces personnes, qui ont déjà d’autres activités en rapport avec la santé, sont chargées de diagnostiquer et de traiter les cas légers de la maladie et de référer les cas graves aux centres de santé dont ils relèvent, explique le docteur Prosper Ndong à Bessong, secrétaire permanent du Programme national de lutte contre le paludisme du Cameroun.

XS
SM
MD
LG