Liens d'accessibilité

Congo-Brazzaville : le président Sassou Nguesso prend la presse à partie


Le président congolais Denis Sassou Nguesso reproche aux journalistes de faire une interprétation abusive de la loi qui les protège et de ne pas voir les réalisations du gouvernement. A l’issue d’une visite, mardi, du chantier des travaux d’agrandissement de l’aéroport international Maya Maya, près de la capitale congolaise, le chef de l’Etat congolais a, en outre, souligné le fait que les journalistes coupables de délits de presse ne risquent plus d’aller en prison dans son pays.

Joachim Banza, directeur général de la Semaine africaine, le plus ancien journal congolais, concède que « parmi les médias congolais, presse écrite tout comme audiovisuel, sans doute il y en a qui ne font pas vraiment preuve de professionnalisme et sur lesquels ont peut trouver à redire. Pour M. Banza, « M. Sassou Nguesso généralise une situation qui, sans doute, est particulière. » Pour ce qui est des critiques contre le gouvernement, elles n’émanent pas seulement des médias, mais aussi des populations frustrées de n’avoir pas accès à des services de base comme l%eau potable, a expliqué le directeur de La Semaine africaine.

XS
SM
MD
LG