Liens d'accessibilité

Paris : Suite du procès de l’Angolagate


Le procès de l'Angolagate, concernant un trafic d'armes vers l'Angola dans les années 90, et où sont jugées 42 personnes, dont plusieurs personnalités politiques françaises, se poursuit à Paris. Il n’est pas sans rappeler celui des dirigeants du géant pétrolier Elf il y a quelques années. Le procès devrait durer six mois et, compte tenu des enjeux politiques et pétroliers, il faut s’attendre à tout, même à un non-lieu, explique Philippe Hugon, directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques à Paris et auteur de l’ouvrage « Géopolitique de l’Afrique. »

Ce procès démarre après sept ans d’instruction et s’oriente sur diverses pistes. « Tout cela, c’est des questions d’intermédiations entre différentes qui achètent des armes, qui favorisent l’achat des armes (…) et ceux qui influencent le pouvoir politique pour qu’on ferme les yeux sur ces pratiques », a souligné M. Hugon.

XS
SM
MD
LG