Liens d'accessibilité

RDC : Washington dénonce les propos belliqueux du général déchu Laurent Nkunda


Les Etats-Unis condamnent et rejettent les propos tenus par le général déchu Laurent Nkunda, selon lesquels son mouvement, le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) aurait l'intention de renverser le gouvernement élu et universellement reconnu de la République démocratique du Congo. Dans une déclaration de Robert Wood, porte-parole adjoint du Département d'Etat, les États-Unis demandent à la communauté internationale de soutenir le gouvernement de la RDC au moment où il cherche à consolider la démocratie et à affermir sa capacité de gouverner avec justice sur tout son territoire.

Le communiqué appelle tous les belligérants à respecter l'accord de Goma sur un désengagement des forces et les engagements pris à Nairobi de neutraliser les rebelles Hutus rwandais opérant dans l’Est de la RDC. Washington appelle à la consolidation de la MONUC pour lui permettre de mieux remplir son mandat. Et les Etats-Unis préviennent qu’ils s'emploieront à faire traduire en justice les auteurs des crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis dans l'Est du Congo et ailleurs.

De son côté le gouvernement congolais a accusé le Rwanda de soutenir la rébellion de Laurent Nkunda. Claude Kamanga Mutond, porte-parole du ministère congolais des Affaires étrangères, dit que « le Rwanda a aligné ses hommes de Bunagana à Kivumba – villes rwandaise, NDLR - juste derrière les lignes du CNDP de Laurent Nkunda. » Pour Claude Kamanga Mutond, les derniers agissements actuels de Nkunda ne peuvent être possibles « sans un nouvel appui militaire. »

XS
SM
MD
LG