Liens d'accessibilité

Ouverture du procès de l’Angolagate à Paris


Le procès de l'Angolagate, concernant un trafic d'armes vers l'Angola dans les années 90, et où sont jugés 42 personnes dont plusieurs personnalités politiques françaises, s'est ouvert lundi à Paris. Ce dossier empoisonne les relations entre la France et l'Angola depuis plusieurs années. L’Angola a même déposé un recours pour empêcher la tenue du procès, au nom du « respect du secret défense. »Le Procès doit durer plusieurs mois et tenter d’établir les responsabilités dans ce vaste trafic d'armes évalue à 790 millions de dollars.

L'homme d'affaires Pierre Falcone, l'un des principaux prévenus, était présent pour la première audience, tout comme l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua.A côté d’eux, comparaissent des personnalités soupçonnées d'avoir reçu des pots-de-vin, comme l'ancien conseiller de Francois Mitterrand Jacques Attali, le fils aîné de l'ex-président, Jean-Christophe, et le romancier Paul-Loup Sulitzer.

XS
SM
MD
LG