Liens d'accessibilité

Mauritanie : les adversaires du putsch demandent des sanctions immédiates


Les partis opposés au coup d'Etat du 6 août en Mauritanie ont réclamé aujourd’hui des sanctions immédiates contre la junte au pouvoir. Celle-ci a fait fi de l’ultimatum de l’Union africaine qui venait à expiration aujourd’hui. Cet ultimatum exigeait le rétablissement dans ses fonctions du président déchu Sidi Ould Cheickh Abdellahi.

Une délégation de la junte était attendue ce soir à Addis Abeba, siège de l’UA, pour des entretiens avec des responsables de l’organisation panafricaine. En cas d'échec des pourparlers, l’UA, envisage des sanctions. Or pour certains députés de la majorité qui soutiennent les putschistes estime que le pouvoir en place doit ignorer ces menaces de sanctions et s'adonner à une diplomatie active pour s’expliquer et défendre sa juste cause.

XS
SM
MD
LG