Liens d'accessibilité

Burundi : le gouvernement se veut rassurant au sujet des investissements libyens


Le gouvernement burundais a réagi pour rassurer l’opposition et la société civile inquiets après la signature d’un protocole d’accord qui céderait des compagnies étatiques à la Libyan Arab African Investment Company, compagnie libyenne d’investissement. Selon notre correspondant Eric Manirakiza, le porte-parole du deuxième vice-président du pays a assuré, jeudi, que Bujumbura n’a pas signé d’accord avec la Libye.

Toutefois, un mémorandum gouvernemental datant du 31 juillet 2008 indiquait notamment que les actions de l’Etat burundais dans les sociétés hôtelières et touristiques et les télécommunications seraient cédées cette compagnie libyenne. Plusieurs voix s’étaient élevées pour dénoncer ce projet, accusant le pouvoir de chercher à vendre le patrimoine du Burundi. « On doit se rendre compte que nous en train de conclure une mauvaise affaire en confiant un patrimoine de l’Etat d’une telle ampleur d’une telle importance, à une telle société », a déclaré l’économiste burundais Xenon Manirakiza.

XS
SM
MD
LG