Liens d'accessibilité

Le fils de Charles Taylor jugé à Miami en Floride


Le procès du fils de l’ancien président libérien Charles Taylor devait s’ouvrir lundi à Miami, dans l’État de Floride, où un tribunal fédéral l’a inculpé en 2006.

Roy Belfast Jr., alias « Chuckie » Taylor, est accusé notamment d’avoir torturé un homme, en 2002. Il aurait verse sur lui de l’eau bouillante, le brûlant avec un fer rouge et infligeant des chocs électriques à différentes parties de son corps. Il a plaidé non coupable.

Selon l’accusation, ces actes de torture auraient été commis à Monrovia, la capitale du Libéria alors que le prévenu était à la tête de l’ATU (Anti-Terrorist Unit), l’unité chargée de la sécurité personnelle de son père.

Fils d’une étudiante et de Charles Taylor, « Chuckie » est né et a grandi aux États-Unis. Il était parti au Libéria à la fin des années 1990 pour aider son père. Il a été interpellé, en mars 2006, à l’aéroport de Miami en Floride, alors qu’il cherchait à revenir aux États-Unis.

C’est la première fois qu’une personne soupçonnée d’actes de torture à l’étranger est jugée par des tribunaux américains, conformément à une loi adoptée en 1994 aux États-Unis. S’il est reconnu coupable de tous les chefs d’accusation retenus contre lui, « Chuckie » Taylor, 31 ans, risque jusqu’à 47 ans de réclusion. Son père est actuellement jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis pendant les 11 années de conflit armé en Sierra Leone.

XS
SM
MD
LG