Liens d'accessibilité

Piraterie au large de la Somalie : deux otages français libérés


La France a annoncé mardi que ses forces ont secouru un couple de français retenus en otage au large des côtes somaliennes, région maritime considérée comme l’une des plus dangereuses au monde en matière d’actes de piraterie.

L’ordre de sauver les deux Français des mains des pirates a été donné tard, lundi soir, par le président français Nicolas Sarkozy. Un pirate a été tué et 6 autres ont été capturés durant l’opération, précise la présidence française. Lors d’une conférence de presse aujourd’hui, le président Sarkozy a lancé une mise en garde aux autres pirates qui continuent de retenir des navires étrangers et leurs équipages au large de la Somalie.

« La France n’acceptera pas que le crime paie. Et c’est un appel à la mobilisation de la communauté internationale. Le nombre d’actes de piraterie dans le Golfe d’Aden et au large de la Somalie, a littéralement explosé depuis le début de l’année 2008. Il ne s’agit plus aujourd’hui de cas isolés, mais bien d’une véritable industrie du crime » a déclaré le président Sarkozy.

Les pirates basés en Somalie se sont livrés à des dizaines d’attaques dans le golfe d’Aden et dans l’Océan Indien, suscitant les craintes des chalutiers et des cargos étrangers. Les pêcheurs espagnols ont décidé d’opérer plus loin, en haute mer, où les eaux sont plus sûres. Selon le Bureau maritime international (BMI), les actes de piraterie sont actuellement à leur niveau le plus élevé depuis près de deux décennies.

Les autorités comptent discuter des mesures à prendre sur le long terme. Lors d’une réunion à Bruxelles lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont, de leur côté, convenu de mettre sur pied une unité de coordination pour surveiller la Corne de l’Afrique et y envoyer, dans la mesure du possible, une mission navale pour sévir contre les pirates.

XS
SM
MD
LG