Liens d'accessibilité

Mise en liberté provisoire du blogueur marocain Mohamed Erraji


Au Maroc, la cour d’appel d’Agadir a accordé la liberté provisoire au blogueur Mohamed Erraji, détenu depuis le 8 septembre pour avoir publié un article critiquant le roi Mohammed VI. L’ONG de défense des droits de la presse, Reporters sans Frontières, s’est félicité de cette décision.

« Cette liberté provisoire est un soulagement », a dit RSF dans un communiqué publié sur son site Web. « La justice marocaine va devoir maintenant mener à bien un procès que nous souhaitons équitable. Mohamed Erraji n’est pas coupable d’insulte envers le Roi. Nous demandons à la justice de ne pas prononcer de peine de prison à son encontre », a déclaré l’organisation.

Le 8 septembre, Mohamed Erraji avait été condamné à deux ans de réclusion et une amende après avoir été reconnu coupable de « manquement au respect dû au roi » en vertu de l’article 41 du code marocain de la presse.

Erraji, 32 ans, avait été interpellé le 4 septembre pour avoir publié sur un site Web un article critiquant la politique sociale du roi Mohammed VI.

XS
SM
MD
LG