Liens d'accessibilité

Le paludisme au centre d’une conférence internationale à Paris


Paris abrite, depuis ce mardi, une grande rencontre sur le Paludisme. Pendant une semaine des chercheurs, parlementaires et ONG vont se concerter pour faire reculer, dans le monde, cette maladie qui frappe surtout l’Afrique subsaharienne. Les médicaments efficaces contre le paludisme coûtent cher pour les populations pauvres du continent, alors que la chloroquine, bon marché, a perdu de son efficacité. « Le paludisme est une maladie qui accroît la pauvreté, parce qu’il mobilise des sommes très importantes pour les familles qui ont déjà du mal pour les hospitalisations et les consultations », souligne Michèle Barzach, ancienne ministre française de la Santé, présidente de l’association « Les amis du Fonds mondial Europe. » Entre 45 et 60% des hospitalisations en Afrique subsaharienne sont liées à cette maladie, fait-elle remarquer.

XS
SM
MD
LG