Liens d'accessibilité

RDC : le gouvernement appelle les troupes onusiennes à la rescousse


Le gouvernement de la RDC estime que les forces la mission de maintien de la paix de l’ONU - la MONUC - doivent imposer la paix, par les armes, dans l’Est du pays. Celles-ci doivent aider l’armée congolaise à stopper l’avancée des combattants du général déchu Laurent Nkunda, a déclaré le ministre congolais de l’Intérieur, Denis Kalumé. Pour leur part, les Casques bleus ont tiré des coups de semonce pour tenter de bloquer les insurgés près de Kikuku, à environ 65 kilomètres au nord de Goma, le chef-lieu de la province du Nord Kivu.


Les troupes gouvernementales congolaises (FARDC), qui se sont repliées de Nyanzale, se sont livrées, lundi soir, au pillage systématique de la localité de Kibirizi, semant une grande panique au sein de la population, rapporte notre correspondant Jack Kahora, qui a signalé un calme précaire dans la région.

Pour ce qui est l’intervention des Casques bleus, la MONUC a fait savoir qu’elle se doit de demeurer neutre, de manière à protéger la population civile et permettre la libre circulation des travailleurs humanitaires, indique Jack Kahora. Selon notre correspondant, l’appel du président de l’Assemblée nationale, Vital kamerhe, à la constitution d’une force internationale spéciale pour l’Est de la RDC est applaudi par les populations de l’Est de la RDC.

Sur un autre front, les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) accusent les forces de l’ONU en RDC et l’armée congolaise de préparer une attaque contre eux. Le porte-parole de l’Armée de Résistance du Seigneur, David Matsanga a qualifié de « provocations » les récents mouvements de troupes en RDC et accusé la MONUC et Kinshasa de chercher à saboter les négociations de paix entre les rebelles et le gouvernement ougandais.

XS
SM
MD
LG