Liens d'accessibilité

Le président de l’UA souhaite qu’on diffère les poursuites contre son homologue soudanais


Le chef de l'Etat tanzanien Jakaya Kikwete, qui assure la présidence tournante de l'Union africaine (UA), souhaite qu’on diffère de possibles poursuites contre le président soudanais Omar Hassan el-Béchir pour des crimes de guerre présumés au Darfour.

Lors d’une conférence de presse hier à Khartoum, le président de l'UA a reconnu que justice doit être faite, mais il a souligné que la priorité pour l’instant est toujours de rétablir la paix au Soudan.

En juillet dernier, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a réclamé un mandat d'arrêt contre M. el-Béchir pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Par ailleurs, le Soudan a rejeté hier les allégations selon lesquelles l’Iran fourni à ses forces armées qui opèrent au Darfour une aide militaire et une formation.

XS
SM
MD
LG