Liens d'accessibilité

Mauritanie : le Front de défense de la démocratie hostile aux journées de concertation nationale


Les nouvelles autorités mauritaniennes ont appelé à la tenue des journées nationales de concertation sur l’avenir du pays. Mais le Front de défense de la démocratie, qui regroupe cinq partis politiques et une trentaine de parlementaires, rejettent cet appel. Pour Ahmed Ould Sidi Baba, président du Conseil économique et social à Nouakchott, « il n’y a pas de nouvelles autorités, il y a des autorités légales et constitutionnelles ; le président de la République élu au suffrage universel, avec l’assentiment de toute la communauté internationale, et ceux qui, aujourd’hui, se prévalent d’être l’autorité ne sont pas l’autorité », a déclaré M. Ahmed Ould Sidi Baba.

Le président du Conseil économique et social de la Mauritanie se dit favorable au dialogue « avec la communauté internationale et les autorités légitimes du pays et avec les parlementaires du pays, mais pas avec le pouvoir putschiste militaire du pays et le gouvernement qu’il s’est permis de nommer illégalement. »

XS
SM
MD
LG