Liens d'accessibilité

Angola : l’UNITA concède la défaite aux législatives


L’Unita, principal parti angolais d’opposition, a reconnu sa défaite aux récentes élections législatives et accepté les résultats du scrutin après les avoir vigoureusement contestés dans un premier temps. Le MPLA au pouvoir a raflé la mise aux dernières législatives, obtenant plus de 82% des voix après dépouillement de trois quarts des suffrages. « C’est vrai qu’il y avait beaucoup d’irrégularités, surtout à Luanda où j’étais en ce moment-là, mais je crois que le plus important maintenant, c’est qu’on travaille pour la stabilisation du pays », a expliqué le député Alcides Sakala, chef de file du groupe parlementaire de l’Unita à l’Assemblée nationale angolaise.

Selon M. Sakala, le MPLA ne pourra plus diriger le pays pendant 33 ans comme il l’a fait jusqu’ici dans la mesure où des élections se tiendront désormais à intervalles réguliers. Le chef de fil du groupe parlementaire de l’UNITA a dit que son parti souhaite que la modification constitutionnelle annoncée par le président Jose Eduardo dos Santos se face dans un esprit de concertation, qui reflète de la quête de réconciliation en Angola.

Comment expliquer cette cuisante défaite de l’UNITA, ancien mouvement rebelle ? Notant que ce parti a été défait jusque dans ses anciens bastions, le journaliste angolais Amerigo Gonzalvez explique que la population a donné « une réponse très claire » à l’UNITA à ce dont elle avait souffert sous l’ex-mouvement rebelle. Le MLPA a gagné parce qu’il a beaucoup investi dans les anciens bastions rebelles, y construisant des centaines d’écoles, des hôpitaux, des routes qui facilitent les voyages, fait remarquer M. Gonzalves.

XS
SM
MD
LG