Liens d'accessibilité

Burundi : l’insécurité et les violations des droits humains continuent de préoccuper


Attaques à la grenade, agressions à main armée font de plus en plus de victimes au Burundi. Des voix s’élèvent pour noter et décrier cette recrudescence de la criminalité dans le pays. Pour le président de la Ligue Iteka de défense des droits de l’Homme, c’est la conséquence de la détention illégale d’armes par de nombreux Burundais. « Il faut, d’urgence, que le gouvernement mette en action le désarmement de la population », a dit David Nahimana, président d’Iteka. Si les armes en circulation au sein de la population civile ne sont pas récupérées, les élections de 2010 risquent d’être compromises, avertissent les observateurs.

Dans le domaine judiciaire, « on constate certains développements qui sont un peu inquiétants, notamment le fait de faire venir certains membres de la société civile pour être interrogés dans une affaire qui semble bizarre », a déclaré, lors de son passage à Bujumbura, Alyson Desforge, conseillère principale de Human Rights Watch chargée de la division Afrique. Mme Desforge a fait état, « cette année, d’une augmentation considérable d’assassinats et de personnes attaquées et tuées. » La conseillère de Human Rights Watch a aussi déploré l’absence de progrès au plan judiciaire où, dit-elle, de nombreuses affaires attendent toujours d’être tranchées.

XS
SM
MD
LG