Liens d'accessibilité

La Nouvelle-Orléans évacue ses habitants avant l’ouragan Gustav


Les autorités de la Nouvelle-Orléans ont ordonné évacuation de plus d’un million de personne vivant dans la région métropolitaine, qui avait été dévasté en 2005 par l’ouragan Katrina. Samedi et dimanche, des dizaines de milliers d’habitants ont quitté la ville de manière ordonnée. Forts de la tragique expérience de Katrina, la majorité des habitants ont répondu à l’appel lancé samedi par le maire Ray Nagin et sont partis en bus, trains, voitures personnelles, avion. Gustav sera probablement l’ouragan du siècle, avertit M. Nagin.

Environ deux millions de personnes ont été évacuées des zones côtières. Cette fois-ci les autorités gouvernementales sont bien déterminées à éviter le chaos et les retards qui avaient entravé l’envoi de l’aide d’urgence dans la région après l’ouragan Katrina, qui avait fait au moins 1500 morts. L’Agence américaine de gestions des catastrophes naturelles dit avoir pré-positionné les secours d’urgence ainsi que les équipes de secours à proximité des zones susceptibles d’être touchées par Gustav. Par ailleurs, des unités de la Garde nationale sont présentes à la Nouvelle-Orléans, prêtes à intervenir.

La Nouvelle-Orléans est, en grande partie, située, en dessous du niveau de la mer et, bien que protégée par une série des digues, elle reste très vulnérable aux inondations. La ville avait été inondée à 80% en 2005.

Du fait de l’ouragan Gustav, l’exploitation pétrolière et gazière a été suspendue sur presque l’ensemble des plate-formes pétrolières américaines du golfe du Mexique. Cette région représentant 25% de la production pétrolière américaine, cela pourrait causer une hausse des prix des produits pétroliers ici aux Etats-Unis, disent les experts.

XS
SM
MD
LG