Liens d'accessibilité

Le Sénégal, « un pays en otage » selon Ousmane Tanor Dieng


Ces deniers mois ont vu des modifications importantes dans la vie politique de ce pays. Les décisions du président Abdoulaye Wade ont largement été commentées, notamment l’extension du mandat présidentiel à sept ans. Quels sont le rôle et les responsabilités de l’opposition sénégalaise face à cette situation ? Pour Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste sénégalais, l’opposition a choisi de pas agir comme M. Wade le faisait autrefois, « c’est-à-dire en cassant tout, en brûlant tout, en rendant le pays ingouvernable. »

Les leaders de l’opposition sénégalais s’attendaient à « une démocratie apaisée » après l’élection démocratique du président Wade, mais ce dernier « est revenu sur tous ses engagements, il a cassé les acquis démocratiques dont le Sénégal bénéficiait jusque là », a expliqué le secrétaire général du Parti socialiste sénégalais. De l’avis M. Dieng, « le Sénégal est un pays en otage, dont l’économie ets en lambeaux, et c’est une situation qui ne peut pas continuer. »

XS
SM
MD
LG