Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis suspendent  la réunification des familles de réfugiés africains


Le programme des Etats Unis visant à aider à la réunification des familles de réfugiés africains a dû être suspendu. Des tests d'ADN pratiqués sur les personnes demandant à bénéficier de cette assistance de Washington ont, en effet, mis en évidence de nombreux cas de fraude.

La suspension de la réunification des familles des réfugiés affecte les personnes originaires de l'Afrique de l'Est et du Libéria, qui souhaitent rejoindre leurs parents réfugiés vivant aux Etats Unis. C'est ce qu'indique le département d'Etat américain. Il précise que des tests d'ADN ont été pratiqués sur environ 500 Somaliens et Ethiopiens demandant à rejoindre leur famille en Amérique. Selon les résultats de ces tests, il apparaît que 20% seulement de ces personnes avaient des liens de sang avec des réfugiés réinstallés aux Etats-Unis. Le département d'Etat et le département de la Sécurité intérieure ont décidé d'entreprendre des tests d'ADN en février dernier, à la suite d'allégations de fraude.

L'administration Bush s'était donnée pour objectif d'accueillir seize mille réfugiés africains pour l'exercice budgétaire se terminant au 30 septembre. Mais en réalité, moins de 7 000 ont été admis à entrer aux Etats Unis. Les autorités américaines ne précisent pas quand elles comptent reprendre ce programme de réunification des familles africaines. Elles se bornent à dire qu'il reprendra, une fois résolu le problème des pratiques frauduleuses constatées dans sa mise en œuvre.

XS
SM
MD
LG