Liens d'accessibilité

Sénégal : les journalistes dénoncent la violence contre la presse


Les sièges de deux journaux sénégalais, en l’occurrence l’AS et 24 Heures, ont été visités par des nervis qui ont mis les lieux à sac. Ces actes sont intervenus quelques jours seulement après des menaces à peine voilées d’un ministre sénégalais. Il n’y a pas longtemps, deux journalistes ont été sauvagement bastonnés par des policiers à Dakar. Cette affaire, jusque là, n’a connu aucune suite.

« Le commanditaire, le parrain de la violence, c’est Me Abdoulaye Wade lui-même », déclare Tamsir Jupiter Ndiaye, commentateur au journal Nouvel Horizon, à Dakar. Citant le récent ouvrage « Une Vue pour l’Afrique » du président Wade, Notre confrère affirme que le chef de l’Etat y écrit qu’au Sénégal, « l’honneur se lave dans le sang. »

XS
SM
MD
LG