Liens d'accessibilité

La Russie dit avoir ordonné la fin de l’offensive contre la Géorgie


Le président russe Dmitri Medvedev a annoncé avoir ordonné l'arrêt de l'action militaire contre la Géorgie. Il l'a fait savoir aujourd'hui, alors que son homologue français Nicolas Sarkozy se trouve à Moscou dans l'espoir d'amener la Russie à accepter une trêve qu'appuient les pays occidentaux. Ce cessez-le-feu mettrait fin à cinq jours d'intenses bombardements aériens et terrestres de l'armée russe, qui a effectué une profonde incursion en Géorgie et ce, en réponse à l'assaut des troupes géorgiennes contre les séparatistes de l'Ossétie du Sud. Les combats ont fait plus 2000 morts et ce bilan pourrait s'alourdir selon les experts.

Dans la capitale géorgienne, le président Mikhail Saakashvili a fait état de la poursuite des raids de l'aviation russe contre des cibles géorgiennes malgré l'annonce d'un cessez-le-feu par la Russie. S'adressant à une importante foule à Tblissi, le dirigeant géorgien a dit que son pays est sous occupation étrangère et que celui-ci se retirera de la Communauté des Etats indépendants, qui regroupe, depuis 1991, les anciennes républiques soviétiques. La Géorgie, a-t-il dit, a été suffisamment punie pour les attaques en Ossétie du Sud.

S'exprimant à la télévision nationale, Mikhail Saakashvili a annoncé le rétablissement de la sécurité des troupes russes de maintien de la paix ainsi que des civils russophones des les régions sécessionnistes de la Géorgie qui, a-t-il dit a subi « des pertes substantielles. »

XS
SM
MD
LG