Liens d'accessibilité

Ouverture des jeux olympiques 2008 à Beijing


Les jeux olympiques 2008 ont officiellement démarré ce vendredi avec une grandiose cérémonie d’ouverture au « nid d’oiseau » le célèbre stade olympique de Beijing. Environ 91 000 personnes, dont 80 chefs d’Etat et de gouvernement ont pris part à la cérémonie d’aujourd’hui. Parmi les leaders présents, le président George Bush, qui s’est déclaré « heureux de représenter les Etats-Unis à la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques » à Beijing.

Sous l’éclat de milliers de feux d’artifices et au son de 2800 tambours, des milliers d’artistes ont donné un spectacle coloré, célébrant certaines des grandes inventions chinoises, allant de la boussole à la poudre à canon. Suivra ensuite le défilé des athlètes originaires de 204 pays. La délégation chinoise a fermé la marche avec à sa tête Yao Ming, le célèbre basketteur de la NBA. Il reviendra à la triple médaillée d’or des jeux olympiques de Los Angeles en 1984, la gymnaste Li Ning, hissée haut en l’air, d’allumer le chaudron olympique.

« Nous nous sommes préparés pendant sept ans avec le Comité d’organisation des jeux de Beijing. Je suis comme un athlète qui sait avoir fait tout ce qui était nécessaire et possible. Et la compétition a maintenant commencé, et vous avez hâte d’entrer en lice », a déclaré le président du Comité international olympique Jacques Rogge. Le président du CIO a exhorté les athlètes du monde entier à participer « aux compétitions dans le véritable esprit des valeurs olympiques que sont l’excellence, l’amitié et le respect » et à refuser « le dopage et la tricherie.

Lors d’un déjeuner en l’honneur des leaders mondiaux venus à Beijing, le président chinois Hu Jintao s’est félicité du développement du mouvement olympique international. M. Hu a ensuite porté un toast au renforcement de l’amitié et de l’unité entre les nations et à la santé de tous. Le gouvernement et le peuple chinois ont tenu leurs promesses, a-t-il déclaré.

Il faut dire que les jeux de Beijing comptent parmi les plus controversés de l’histoire, ayant suscité des manifestations de protestation sur des questions comme le Tibet, les droits humains, la liberté de religion ou encore le Darfour.

Dans ce registre, le président Bush, qui a inauguré la nouvelle ambassade américaine dans la capitale chinoise, a réitéré ses préoccupations concernant la situation en Chine.« Nous avons la ferme conviction que les sociétés qui permettent la libre expression des idées tendent à être les plus prospères et les plus paisibles », a souligné le chef de l’exécutif américain.

A noter que l’équipe américaine a choisi comme porte-drapeau Joseph Lopepe Lopez Lomong, un athlète d’origine soudanaise venu d’un camp de réfugiés du Kenya. Devenu citoyen américain l’année dernière, il représentera les Etats-Unis au 1500 m. Son modèle ? L’ancien champion du monde du 400, l’Américain Michael Johnson, qu’il avait vu à la télévision lors des jeux olympiques de Sydney en l’an 2000.

« J’espère qu’étant ici, je pourrai inspirer d’autres enfants qui regardent les jeux olympiques tout comme je l’ai été en regardant les jeux de Sydney », a expliqué l’athlète américain d’origine soudanaise.

XS
SM
MD
LG