Liens d'accessibilité

Dixième anniversaire des attentats d’al-Qaida contre les ambassades américaines de Nairobi et Dar-es-Salam


Il y a dix ans, aujourd'hui, les ambassades des Etats-Unis à Nairobi au Kenya et à Dar-es-Salam en Tanzanie étaient la cible d'attentats à la voiture piégée. Ces premières attaques d'envergure d'al-Qaida contre des cibles américaines avaient fait plus 220 morts et plus de 5500 blessés.

Lors d'une cérémonie de commémoration ici à Washington, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré que ces attentats ont constitué le début « d'une nouvelle lutte historique entre l'espoir et la peur, et entre la paix et la tyrannie. »

S'exprimant lors d'une cérémonie similaire à Nairobi, le Premier ministre kenyan Raila Odinga a souligné que la paix en Somalie et dans d'autres conflits sur le continent est essentielle pour contrer le genre d'extrémisme qui a conduit à ces attentats. Le Kenya, a-t-il réaffirmé, est déterminé à lutte contre le terrorisme et à retrouver les responsables des attaques de 1998.

Le Kenya continue d'être vulnérable au terrorisme dans la mesure où plusieurs des responsables des attentats de 1998 continuent d'opérer dans la région, relève une déclaration publiée sur le site de l'ambassade américaine à Nairobi.

La police kenyane affirme, de son côté, avoir intensifié ses efforts pour retrouver l'un des suspects, Fazul Abdullah Mohammed. Elle fait circuler des photos de Mohammed retrouvées samedi, lors d'un raid dans l'Est du Kenya. Le suspect se serait caché en Somalie au cours des dernières années.

XS
SM
MD
LG