Liens d'accessibilité

Un influent sénateur américain, mis en examen


Le doyen du Sénat, le républicain Ted Stevens qui représente l'Alaska à Washington, a été accusé de corruption, au terme d'une enquête du ministère de la justice. Il est accusé de parjure, dans le cadre d’une enquête sur des biens et services qu’il aurait reçus illégalement dans l’exercice de ses fonctions

Le procureur Matthew Friedrich a retenu 7 chefs d’inculpation contre M. Stevens, pour des délits commis entre 1999 et 2007. Toutefois, le sénateur Stevens n’est pas accusé d’avoir reçu des pots de vin.

Selon les résultats de l'enquête, M. Stevens n’aurait pas déclaré des biens et services offerts par la société Veco, dont la valeur a été chiffrée à 250 mille dollars. Cette société aurait notamment fait des travaux de rénovation sur la résidence de M. Stevens et lui aurait offert des cadeaux tels que des appareils électroménagers. Signalons que des responsables de Veco ont déjà plaidé coupable d’avoir versé des pots de vin à des parlementaires de l’Etat de l’Alaska.

Toujours selon le ministère américain de la justice, M. Stevens, tout en acceptant les dons de Veco, a reçu de la société certaines requêtes pour des services qui entraient dans le cadre de ses fonctions de sénateur fédéral.

Conformément aux lois, le sénateur Stevens était tenu de déclarer tout cadeau dont la valeur dépassait 350 dollars. Il devait également déclarer toute dette supérieure a 10 mille dollars. Des mesures qui visent a maintenir la confiance dans les institutions publiques.

M. Stevens, 84 ans, est sur le point d’achever son sixième mandat. Il est en poste depuis 1968. Des élections sont prévues dans l'Alaska en novembre et les accusations qui pèsent sur le sénateur Stevens pourraient compromettre sa réélection.

XS
SM
MD
LG