Liens d'accessibilité

Pourparlers inter-zimbabwéens: la réélection de Mugabe n’est pas négociable, affirme Harare


Selon les médias officiels zimbabwéens, la réélection controversée de Robert Mugabe à la tête de l’État est un point « non négociable » dans les pourparlers entre la Zanu-PF, le parti au pouvoir, et le Mouvement pour le changement démocratique (MDC), le parti d’opposition.

Ces négociations ont commencé jeudi à Prétoria sous l’égide du président sud-africain Thabo Mbéki. Le vote du 27 juin doit être respecté, a fait valoir le quotidien officiel The Herald, en ajoutant que la réélection de M. Mugabe ne fera même pas l’objet d’une mention dans les discussions avec l’opposition.

Par ailleurs, les États-Unis ont élargi vendredi les sanctions contre le régime Mugabe, qu'ils qualifient d’« illégal », en raison de la poursuite des violences politiques dans le pays. Le président George Bush a annoncé qu’il avait signé un nouvel arrêté élargissant les sanctions, vu que M. Mugabe a rejeté les appels de l’Union Africaine et des Nations Unies l’invitant à mettre fin aux violences à caractère politique. Selon le département américain du Trésor, 17 sociétés et personnalités zimbabwéennes ont été sanctionnées.

XS
SM
MD
LG