Liens d'accessibilité

Togo : Gylchrist Olympio appelle à des réformes avant les élections de 2010


Le principal parti d'opposition au Togo, l'Union des forces du changement, l'UFC a désigné son président, Gilchrist Olympio, candidat à la présidentielle de 2010, une échéance à laquelle se prépare déjà l'opposant qui dénonce les lenteurs des réformes institutionnelles et constitutionnelles inscrites dans l'accord politique global signé à Lomé en 2006. Gilchrist Olympio exige du gouvernement surtout la réforme de la Constitution modifiée en 2002 par le défunt président Eyadema, opération qui l'avait écarté de la course à la présidence en 2005.


Rappelant qu'il dirige l'UFC depuis 16 ans et qu'il est heureux de pouvoir le représenter aux élections de 2010, le chef de l'opposition togolaise a souligné que « les élections au Togo n'ont jamais été ni libres, ni transparentes. » Il a dit espérer qu'avec les pressions à l'intérieur du Togo et au sein de la communauté international, le pays pourra avoir « des élections un peu plus transparentes et que, pour une fois, le Togo aura un gouvernement représentatif. » Le leader de l'opposition togolaise se dit optimiste que l'UFC remportera ces élections.
XS
SM
MD
LG