Liens d'accessibilité

L’insécurité persiste dans le delta du Niger


Le Mouvement pour l’émancipation du Delta du Niger (MEND) dément avoir attaqué mercredi un bâtiment de la marine de guerre nigériane, un raid qui a fait cinq morts.

Le porte-parole du détachement des forces armées nigérianes dans la région du delta, le lieutenant-colonel Sagir Musa, a précisé à la VOA qu’une trentaine d’assaillants ont pris part à l’attaque.

« Quelques 30 combattants ont attaqué la localité d’Olubiri servant de base à la marine nationale, entre 1 heure et 2 heures du matin. Les éléments de la marine les ont repoussés avec succès » a dit le lieutenant-colonel Musa. « Trois assaillants ont été tués et de nombreux autres blessés. Il est à craindre qu’un élément de la marine et un civil aient également perdu la vie à cette occasion » a-t-il ajouté.

L’attaque d’Olubiri est la dernière en date d’une série d’opérations visant à perturber l’exploitation des hydrocarbures dans le delta du Niger. Les compagnies pétrolières sur place font état d’une baisse de la production de brut, depuis l’intensification des activités des militants dans la région. Personne n’a revendiqué la responsabilité de l’incident d’Olubiri.

L’attaque a coïncidé avec l’annonce du lancement, par Londres et Abuja, d’un programme de renforcement de capacités militaires nigériannes, pour mieux lutter contre l’insécurité dans le Delta.

Le président Yar’Adua a fait, du problème du Delta du Niger, une priorité de son mandat, quand il a pris ses fonctions il y a un an. Depuis lors, la situation n’a pas beaucoup évolué. Une communauté du Delta du Niger a fait sauter jeudi un oléoduc géré par la compagnie italienne Eni. Et l’acheminement de 20 000 barils par jour a été compromis. La thèse des militants du MEND est que les populations locales ne profitent pas beaucoup des énormes revenus pétroliers engrangés par l’Etat fédéral. Le déficit de la production nigériane explique, en partie, la montée en flèche des cours du pétrole, au cours des deux derniers mois.

XS
SM
MD
LG