Liens d'accessibilité

Un « combattant ennemi » peut contester son statut


Une cour d'appel américaine a jugé qu’un suspect détenu aux États-Unis en tant que « combattant ennemi » doit avoir le droit de contester son statut.

Par cinq voix contre quatre, la Cour d'appel de Virginie a statué que l'administration Bush peut détenir Ali al-Marri dans une prison militaire si les allégations de ses liens avec al-Qaïda s'avèrent vraies, mais que l'accusé peut contester son statut.

Pour Jonathan Hafetz, l’avocat d’Al-Marri, cet arrêt est une rebuffade à l’administration Bush, qui avait revendiqué le droit de détenir le suspect.

Al-Marri, un homme originaire du Qatar et résidant légalement aux États-Unis, avait été arrêté en 2001 et accusé de fraude à la carte bancaire. Par la suite, les autorités l’accuseraient d’œuvrer pour al-Qaïda et l’avaient classé « combattant ennemi ». Al-Marri est détenu en isolement dans une prison de la Marine américaine près de Charleston, en Caroline du Sud, depuis 2003.

XS
SM
MD
LG