Liens d'accessibilité

La Chine, autorisée à importer de l’ivoire de quatre pays africains


Le comité permanent de la Convention sur le commerce international des espèces de flore et de faune sauvages menacées d'extinction (CITES) a autorisé hier la Chine à importer de l'ivoire provenant de stocks de quatre pays africains. Conformément à l’accord, la Chine pourra procéder à un achat unique de stocks détenus par le Botswana, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Cet ivoire provient d’éléphants morts de causes naturelles ou tués dans le cadre de programme de contrôle des populations.

Les membres du comité permanent de la CITES ont estimé que Pékin pouvait procéder à l'importation d'ivoire dans la mesure où il a nettement amélioré l’application de ses lois relatives à l’ivoire. Le commerce de l’ivoire a été interdit en 1989 à l’échelle mondiale, même si le braconnage persiste.

Le Japon est le seul autre pays, mis à part la Chine, qui pourra également acheter une partie de l’ivoire que les pays africains veulent vendre.

La vente des stocks d’ivoire des quatre pays africains figurait parmi les questions prioritaires de la 57ème session de la CITES, actuellement réunie à Genève. L'accord conclu prévoit qu'après cette vente unique, aucune exportation ne sera possible durant une période de 9 ans.

XS
SM
MD
LG