Liens d'accessibilité

Nouvelle découverte dans la lutte contre le paludisme


Des chercheurs de l'Institut de recherche médicale Walter et Eliza Hall en Australie ont mis au jour le mécanisme qui permet au parasite responsable du paludisme de tromper le système immunitaire des personnes qu'il a infectées.

Ces scientifiques ont identifié 8 protéines qui aident à répandre la maladie à travers le corps humain en permettant aux globules rouges infectés de se coller aux parois des vaisseaux sanguins, ce qui les empêchent de pénétrer dans la rate, où le système immunitaire du malade pourrait les détruire.

Donc, estiment les chercheurs, on pourrait détruire ces protéines, à l’aide de vaccins ou médicaments, ce qui empêcherait le paludisme de gagner le reste du corps humain. Chaque année, la malaria affecte entre 350 et 500 millions de personnes, en majorité en Afrique subsaharienne.

XS
SM
MD
LG