Liens d'accessibilité

Mise en garde de Washington à l’Iran, suite aux tests de missiles de longue portée 


La secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice, a averti que les États-Unis réagiraient à toute menace iranienne contre leurs intérêts et leurs alliés, notamment Israël.

Des responsables iraniens ont laissé entendre que les essais de missiles de longue et moyenne portées constituent un avertissement à l'État hébreu de ne pas attaquer les installations nucléaires de l'Iran, une option évoquée par Tel-Aviv.

Cela fait des semaines déjà que le débat fait rage aux États-Unis et au Proche-Orient concernant la possibilité d’une telle frappe. Les grandes puissances font pression sur l’Iran pour qu’il mette fin à son programme d’enrichissement de l’uranium, et à cette fin, lui ont offert des mesures incitatives qui sont à l’étude.

Mais selon la Maison-Blanche, Téhéran compte poursuivre son programme, même si personne ne sait vraiment quand l’Iran arriverait à se doter de l’arme nucléaire.

Le président George Bush a dit, à de multiples reprises, qu’il privilégie la diplomatie, mais n'exclut pas le recours à la force, si nécessaire. « J’ai toujours dit que toutes les options sont sur la table. Mais la première option pour les États-Unis, c’est de résoudre ce problème diplomatiquement », a déclaré M. Bush.

Par contre, Elizabeth Cheney, ancienne responsable du département d’État américain, a été plus direct. Mme Cheney, fille du vice-président Dick Cheney, a dit à l’occasion d’une table ronde sur l’Iran que Washington ne tolèrerait pas que l’Iran devienne une puissance nucléaire. « Nous ne pouvons pas vivre avec cela. C’est une menace à l’existence d’Israël. C’est une menace significative à la sécurité nationale de l’Amérique », a-t-elle déclaré.


Cependant, concernant l’Iran, le chef d'état-major interarmes américain, l'amiral Michael Mullen, a déconseillé mercredi l’action militaire.

« Ouvrir un troisième front à l’heure actuelle », a-t-il expliqué, « serait une fardeau très lourd pour l’armée américaine. Cela ne signifie pas que nous n’en avons pas la capacité, mais le défi serait très difficile à relever. Et les conséquences sont parfois très difficiles à prédire », a averti l’amiral Mullen, faisant notamment allusion aux actes de représailles de l’Iran.


XS
SM
MD
LG