Liens d'accessibilité

Burundi : querelle autour du nom du Palipehutu-FNL


Un bras de fer est engagé au Burundi entre le dernier groupe rebelle et le pouvoir. Agathon Rwasa, le leader du Parti pour la libération du peuple hutu/Front national de libération (PALIPEHUTU-FNL), refuse de renoncer à l’appellation de son mouvement pour être accepté en tant que parti politique. Il rejette ainsi la demande faite dans ce sens, lundi, par le représentant du gouvernement burundais au Mécanisme de vérification et de suivi (MCVS) de l’ accord de cessez-le-feu, le général de Brigade Evariste Ndayishimiye.

Le gouvernement de Bujumbura invoque la constitution qui n’autorise pas, la reconnaissance de partis politiques à connotation ethnique, religieuse ou régionale. Agathon Rwasa juge cette mesure discriminatoire et exige la modification de ce texte.

XS
SM
MD
LG