Liens d'accessibilité

Le « Sommet des pauvres » appelle le G8 à tenir ses promesses d’aide envers l’Afrique


Les participants au « Sommet des pauvres », qui se déroule à une cinquantaine de kilomètres de Bamako, la capitale malienne, ont appelé les grandes puissances industrialisées, réunies au Japon, à tenir leurs promesses d’aide envers l’Afrique. Ils estiment être la vraie voix du continent africain.

Le dernier « Sommet des pauvres », qui vise à faire entendre la voix des défavorisés, avait eu lieu en 2005. Le G8 y reste généralement indifférent, même si les problèmes de l’Afrique devraient dominer ses discussions au Japon.

Cette année, prés d’un millier de participants sont au rendez-vous, dont des fermiers, syndicalistes, migrants et ONGs. Il s’agit, font valoir les organisateurs, de donner la parole aux paysans africains, aux femmes et aux jeunes, plutôt que de laisser la destinée du continent aux mains des grandes puissances industrialisées.

Parmi les observateurs: Alexandre Foulon, qui souligne que l’impact de la crise alimentaire mondiale sur l’Afrique de l’Ouest est dévastateur. Il cite en exemple le fait que l’école d’Agriculture de Katibougou, qui accueillait 8 000 étudiants il y a quelques années seulement, n’en éduque plus que 400.

Lasene Sedibe, directeur de l’Association des Organisations Paysannes Professionnelles du Mali, précise que si le « Sommet des pauvres » abordera des questions telles que les prix des aliments, et les problèmes du secteur agricole, son but est également d’envoyer un message au G8, à savoir que leur puissance ne leur donne pas le droit de traiter de l’Afrique en l’absence des africains.

Toujours selon M. Lasene Sedibe, il faut espérer que le G8 tiendra compte des points de vue d’organisations telles que l’Association des Organisations Paysannes Professionnelles du Mali.

D’autres fermiers présents au « Sommet des pauvres » se sont déclarés découragés. Notamment parce que les pays industrialisés versent toujours des subsides à leurs agriculteurs, ce qui constitue une concurrence déloyale qui empêche les producteurs africains de gagner leur vie décemment. Ces fermiers ont évoqué notamment les subsides du gouvernement américain à ses producteurs de coton.

XS
SM
MD
LG