Liens d'accessibilité

Suite à l’arrêt de la Cour suprême, la question du port des armes à feu revient au devant de l’actualité 


Fin juin, la Cour suprême a rendu un arrêt décisif, qui a remis en cause les législations restrictives sur le port des armes à feu. Un arrêt qui concernait en premier lieu la municipalité de Washington, D.C., la capitale, mais qui affecte l’ensemble du pays puisque les neuf sages ont statué que la Constitution des États-Unis garantit à tous les Américains le droit de posséder une arme à feu et de s'en servir pour se défendre.

Ce dont se félicite l'État de Géorgie, dans le sud du pays, qui vient d’adopter une loi autorisant le port d’armes à feu dans des endroits tels que les parcs nationaux, les restaurants servant des boissons alcoolisées ou les transports publics, à condition que ces armes soient dissimulées. Certains ont interprété cette loi comme autorisant le port d’armes dans les aéroports.

Le maire d’Atlanta, Shirley Franklin, n’est pas d’accord. La ville continuera à appliquer la même politique à l’aéroport international Hartsfield-Jack, dit-elle. Des installations qui accueillent chaque année 89 millions de voyageurs. « Il est pratiquement impossible d’assurer la sécurité si tout un chacun avec un permis peut introduire une arme à feu dans l’aéroport » explique Mme Franklin.

Sur 9,5 millions d’habitants, la Géorgie compte plus de 300 000 personnes dotées d’un permis de port d’arme à feu. Certes, avant de pouvoir acheter leur arme, ils doivent se soumettre à des vérifications d’antécédents, mais ils n’ont pas besoin de prouver qu’ils savent la manier.

La nouvelle loi de la Géorgie ayant pris effet cette semaine, un groupe favorable au port libre d’armes à feu s’en est immédiatement servi pour intenter un procès à l’État, pour le forcer à permettre le port d’armes dans l’aéroport d’Atlanta.

De l’avis des analystes, il faut s’attendre à des actions en justice en série dans les prochains mois à travers les États-Unis, les partisans, tout comme les adversaires du port libre des armes à feu cherchant chacun à faire valoir leurs droits.

XS
SM
MD
LG